Je constate avec horreur que je n'ai jamais parlé de Improv'everywhere. Le concept est assez simple: des improvisateurs s'organisent pour vous faire basculer dans la 4e dimension, mais gentiment. Exemples:

  • Le dernier en date: 20 à 30 improvisateurs. Les 2 premiers entrent dans un bar choisissent un type qui est là avec un pote et font semblant de le reconnaître et d'avoir été invités pour son anniversaire. Ils l'appellent Ted et font "écoute mec, si t'as une double vie, ça nous gêne pas." Et au fur et à mesure, les autres comédiens entrent par petits groupes, viennent vers Ted avec des cartes, des cadeaux, ils lui parlent que "une telle viendra aussi" et on comprend que c'est une ancienne petite amie que Ted aurait jetée... Le "Ted" évidemment se demande ce qui lui arrive.
  • Il y a la comédie musicale dans la vie de tous les jours. Imaginez-vous dans un endroit public et une personne se met à chanter comme dans un film, une autre lui répond et une troisième emboîte le pas. Quand ils sont 15, vous en arrivez à vous demander où vous êtes tombé.
  • Mon préféré: ils ont pris un match de baseball de juniors du bas du classement, le genre où il n'y a que les familles dans les gradins du terrain de quartier. Ce match sans grand intérêt, Improv'everywhere en a fait un match de haut niveau: caméras et écran géant, deux commentateurs qui animent le match et bien renseignés sur les différents joueurs. Dans les gradins, des fans avec les noms des joueurs peints sur leurs torses, des banderoles... Un reporter sur le terrain... et même le zeppelin GoodYear supportant leur équipe. Bref, les joueurs se sont crus l'espace d'un match en première division.
  • Le suicidaire qui menace de se jeter d'un muret de 50 cm de haut. Avec le psychologue qui tente de le dissuader, les pompiers...
  • La boucle temporelle était géniale aussi: dans un Starbucks, des gens reproduisaient en boucle des événements remarquables. La serveur qui renverse son plateau, les gens qui se disputent etc. Les "victimes" avaient au bout d'un moment l'impression d'être dans une boucle temporelle...

Dans le même genre, un autre groupe avait aussi fait une comédie musicale dans un aéroport anglais. Le plus fort avec ces événements c'est qu'ils n'expliquent rien aux victimes, comme une simple anecdote "ce matin, j'ai vu un accident de voiture devant moi".

Je rêve depuis longtemps de faire de la prestidigitation en caméra cachée. Des gens se retrouveraient dans un truc invraisemblable via un truc d'illusioniste en grandeur réelle. C'est souvent fait avec des jumaux, genre la victime ne voit pas dans le miroir qui est en fait du verre transparent avec en face l'autre jumeau. Ou les jumaux dans les bureaux identiques à deux étages différents. Les victimes sont envoyées en haut, retrouvent les mêmes, puis en bas, les mêmes et ainsi de suite. Mais je suis sûr qu'il y a moyen de faire nettement mieux.